Prothèses mammaires / Augmentation mammaire

Définition de l’augmentation mammaire par prothèses

Qu’est-ce que l’augmentation mammaire ?

L’augmentation mammaire par prothèses mammaire se pratique lorsqu’une patiente souhaite augmenter le volume de sa poitrine par mise en place d’implants mammaires.

Dans quel cas a-t-on recours à une augmentation mammaire par prothèses ?

On réalise cette intervention chez des patientes :

  • qui ont toujours eu une petite poitrine et qui souhaitent acquérir plus de féminité ;
  • ou bien qui ont perdu du volume suite à une ou des grossesses avec ou sans allaitement, ou encore à la suite de perte de poids importante.

Photos avant-après augmentation mammaire par prothèses

Cliquez sur la photo pour lancer le diaporama

Le déroulement de l’opération d’augmentation mammaire par prothèses

> Cette intervention se pratique sous anesthésie générale.

> La voie d’abord est située soit dans l’aréole (cicatrice péri aréolaire), soit sous le bras au niveau de l’aisselle, soit dans le sillon sous mammaire.

> Les prothèses mammaires actuellement autorisées sont les prothèses remplies de sérum physiologique et surtout les prothèses en silicone qui peuvent être rondes ou anatomiques. Elles ne présentent aucun danger. Elles peuvent être positionnées devant ou derrière le muscle pectoral, ou encore en Dual Plan (c’est à dire derrière le muscle en haut et derrière la glande mammaire en bas) en fonction des données de l’examen clinique.

La durée de l’intervention est de 1 heure à 2 heures.

Suites opératoires d’une augmentation mammaire

> Une hospitalisation de 2 jours en moyenne est nécessaire.

> La douleur postopératoire est très modérée lorsque les prothèses sont placées devant le muscle pectoral, plus importante (4 à 7 jours) lorsque les prothèses sont placées derrière le muscle ou en Dual Plan mais bien calmée par des antalgiques appropriés.

> Le pansement reste en place pendant 2 jours puis est remplacé par un soutien gorge de maintien à garder pendant 1 mois. Le massage des seins est conseillé pour réduire le risque de coque, c’est à dire de durcissement de la peau et de la glande mammaire autour des prothèses.

Aucune activité sportive pendant un mois puis reprise progressive en privilégiant les mouvements du bas du corps (abdos, fessiers) plutôt que ceux qui sollicitent les pectoraux. La reprise de la course à pieds est possible au bout d’un mois en portant toujours une brassière de maintien.

Aucune exposition des cicatrices au soleil pendant un an (écran total ou maillot).

Informations complémentaires relatives à une augmentation mammaire par prothèses

> L’arrêt de travail est d’une semaine en moyenne.

L’assurance maladie ne prend pas en charge cette intervention, sauf dans des cas exceptionnels : agénésie mammaire c’est-à-dire absence totale de développement des seins ou taille de bonnet inférieure à A ou encore malformation mammaire de type seins tubéreux (en forme de tube). Le prix d’une augmentation mammaire est donc variable.

Cette opération est réalisable à Paris ou en Seine-et-Marne (77).

Consultez la fiche d’information de la SoFCPRE (société savante de chirurgie plastique reconstructrice et esthétique).

L’augmentation mammaire et les prothèses en pratique

> La première consultation consiste à examiner la patiente et permet d’évaluer sa demande. La patiente essaie différentes tailles et forme de prothèses afin de déterminer son choix. Le chirurgien explique les avantages, les risques possibles et le déroulement de l’opération. Un devis détaillé est établi. Des examens radiologiques (mammographie, échographie mammaire) peuvent être prescrits.

Un délai de réflexion de 15 jours minimum est observé, c’est le délai légal.

> Une deuxième consultation (non payante) est nécessaire afin de répondre aux éventuelles questions et de programmer la date de l’opération.

> Une consultation avec le médecin anesthésiste est obligatoire.

L’opération a lieu, l’hospitalisation est de 24 à 48 heures.

> L’opérée est revue au huitième  jour postopératoire. Des conseils de massage sont alors prodigués.

> Une consultation de contrôle est programmée au bout d’un mois, trois mois six mois et un an après l’opération. Des consultations régulières sont ensuite nécessaires, tous les deux ans.

> Il est important de savoir qu’une échographie mammaire devra être réalisée tous les deux ans à partir de la sixième année après l’opération afin de déceler une éventuelle fissure de la paroi des prothèses par usure. La durée de vie des prothèses est donc variable : on ne les change que s’il y a un problème.

L’augmentation mammaire par prothèses en vidéo

Les actualités de l’augmentation mammaire par prothèses

Lorsque l’on parle de chirurgie esthétique de la poitrine, l’augmentation mammaire est l’opération la plus courante, et ce, aux quatre coins du monde. De nos jours, les avancées scientifiques ont permis de proposer des résultats toujours plus naturels à toutes les patientes souhaitant bénéficier de......

Dans la liste des implants mammaires les plus optimaux pour une augmentation de la poitrine, on retrouve celui que l’on appelle prothèse mammaire anatomique. Cette dernière se distingue par l’effet naturel qu’elle offre à toutes les personnes qui la mettent à profit. Si vous vous......

  En règle générale, deux solutions sont proposées aux femmes qui souhaitent réaliser une opération d’augmentation mammaire. Quelle que soit la nature de l’opération d’augmentation mammaire choisie, il est important de poser toutes les questions nécessaires au chirurgien. Cela permet de profiter d’un soutien psychologique indispensable......